Cher tous,

 

J'ai une grande nouvelle!

 

Quelque chose, qui est en train de changer ma vie. (Maman. Si tu me lis, je ne suis pas enceinte.)

Pas plus tard que octobre l'année passée, j'ai découvert une chose invraisemblablement extraordinaire:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je suis  intolérante au gluten.

[petite définition: le gluten n'est pas un animal et est entièrement constitué de mélange de protéines, extraites du blé. Il est donc présent dans plus de 95% des plats cuisinés qui ne sont pas à base de légumes.]

 

Le gluten ressemble à quelque chose comme ça:

 

 


gluten

 

 

 

 

C'est drôle, justement, l'autre jour encore je me disais, il manque un peu de piment dans ma vie.

...

 

Pour aller de paire avec mon intolérance en lactose.

Pour moi en réalité, les maux de ventre faisaient partie intégrante de mes phases de digestion, c'était donc normal.

Et en ce qui concerne la fatigue (parce qu'on est aussi très très fatigué lorsqu'on est atteint du glutenisme, parait-il), à mon avis, je dois sans doute être hyperractive, et l'intolérance au gluten devait me calmer. Et ainsi je passais pour quelqu'un de normal.

 

 

 

 

 

 

 

gluten2.jpg

 

 

 

 

 

 

Moi qui venais enfin d'atteindre un niveau culinaire proche de 1, je peux recommencer le rude apprentissage gastronomique qu'a été toute ma vie, car cuisiner sans farine, c'est utopique.

 

 

 

 

 

 

gluten3-copie-1.jpg

 

 

 

 

J'ai appris plus tard que le pain était la chose la plus difficile à réaliser sans farine de blé.

Même le boulanger de mon village l'a dit:

" Du pain sans gluten? C'est dégueulasse! C'est qui qui mange ça?!"

 

Imaginez, passer de ça:

 

 

 

 

 

 

gluten4.jpg

 

 

 

 

 

à ça

 

 

 

 

 

 

 

 

 

gluten5.jpg

 

 

 

oui parce qu'il faut savoir qu'un pain sans gluten s'effrite, devient farineux (c'est une expression, s'il vous plait), et a la fâcheuse manie de faire disparaître la levure, et de se tâsser, comme s'il voulait paraître le plus petit et lourd pain de toutes mes réalisations.

Et il te regarde, là, du fond de son petit moule en silicone, avec ses petits yeux sarcastiques, l'air de dire: "Eh t'as vu?! Regarde ce que je sais faire.On est biiieeeen" Et là, il se met à vider tout l'air qu'il possède, pour devenir une masse désespérément incomestible.

 

 

Après avoir tenté de vivre sans gluten, j'ai élaboré une liste des éléments dont j'ai du me séparer.

C'est dur. Mais on va essayé de pas trop se priver, hein...! Faudrait pas que je tombe en sous-alimentation..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

gluten6.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Sur ce mes très chers,

je vous souhaite une bonne journée pleine de gluten, de céleri et de lactose.

 

 

 

PS: Et sachez qu'il existe du pain sans gluten à la coop, et que je n'ai pas perdu de poids.

 

PPS: Si votre vie est morne et ennuyeuse, lancez-vous le défi de faire une semaine sans gluten. (il vous reste quand même les patates et le riz, hein, vous allez pas crever de faim.)

 

 

 

Je vous aime.

 

 

 

M.

 

 

 

Retour à l'accueil